Point information : Injonction

Compte tenu de l’envoi du courriel de l’administration de l’Université de Montréal, l’AÉHUM tient à clarifier la situation.

Une injonction a été accordée à l’administration afin d’« assurer l’accès au campus et aux salles de cours de l’Université de Montréal ». Ceci étant dit, ce qu’il faut comprendre de cette annonce est qu’il est désormais interdit de bloquer l’accès non seulement aux pavillons, mais aux cours. En gros, il s’agit de s’attaquer aux lignes de piquetage directement. De ce fait, le mandat de grève voté en Assemblée générale n’est pas affecté et tient toujours. L’AÉHUM a voté la grève jusqu’au 16 avril et donc sera en grève jusqu’au 16 avril, tout du moins. Ainsi, nous vous suggérons fortement de ne simplement pas vous présenter à vos cours compte tenu de la situation extraordinaire, par solidarité étudiante et par respect pour le mandat de l’AÉHUM. Évidemment, nous ne pouvons bloquer l’accès aux étudiants qui voudraient aller à leur classe (chose que nous n’avons jamais faite, d’ailleurs). Néanmoins, nous assurerons une présence étudiante à chaque cours afin de rappeler le mandat de grève. De plus, nous avons l’appui des professeurs qui, pour la plupart, nous ont assuré qu’ils ne donneront pas leurs cours tant qu’ils n’auront pas une situation académique optimale (plus de 50% d’élèves présents, aucune perturbation, pas de situation anormale comme une grève étudiante). De plus, ceux-ci nous ont mentionné que s’il y avait présence étudiante, du genre piquet de grève symbolique, ils ne franchiraient pas ce piquet. Nous comptons nous assurer d’une présence symbolique (sans obstruction) pour chaque cours.

De ce fait, il n’y a pas de matière à s’inquiéter à propos de l’injonction et nous vous rappelons que celle-ci n’a aucun impact sur les mandats de grève, selon les dires mêmes du juge qui a accordé l’injonction à l’Université. Nous vous rappelons aussi que désormais, afin de s’assurer du bon fonctionnement de la grève, il est recommandé de ne pas se présenter ou d’entrer dans la salle de classe. C’est désormais le seul moyen qu’il nous reste contre l’administration, qui tente par toutes les façons de nous contrer. La politique de non remise des travaux tient toujours. Nous aurons l’occasion d’en discuter plus longuement et de manière approfondie lors de l’Assemblée générale du 16 avril. Alors, sur ce, « on avance, on avance, on recule pas ».

L’assemblée générale aura lieu ce lundi à 10h, au B-0215.

En voici l’ordre du jour :
– Ouverture
– Présidium
– Injonction
Clarification et informations
Discussion
– Reconduction
Discussion
Proposition de l’assemblée
Vote
– Affaires académiques et départementales
– Revendications
– Varia
– Levée

Et finalement, pour toutes personnes qui s’inquiètent ou qui ont des questions à propos de l’injonction, il est mieux de contacter la FAÉCUM (info@faecum.qc.ca). Ils sont plus à même de vous répondre, car c’est une situation qui concerne l’Université et non le département d’histoire spécifiquement. Alors, n’envoyez pas de courriels de masse à Mme Dimitri.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s